Août 052009
 
 

Le bois est le nouveau matériau en vogue chez les créateurs. Chez Caméo, l’ébène est sculpté pour figurer les racines de la fleur en émeraude et en améthystes.Chez Van Cleef&Arpels, le bois d’amourette devient des ailes de papillon en diamants. Le bois est aussi en vedette chez la créatrice Caroline Tappou : la bague est entièrement découpée dans un morceau de thuya et juste ornée d’une fleur en or au cœur de diamant. Du côté des clients, c’est le même engouement. « Alors qu’avant ce matériau était surtout apprécié des clients initiés », précise Caroline Tappou.

 


Les créateurs ne tarissent s d’éloge sur le bois qui remet à l’honneur le travail de l’artisan et son savoir-faire. Au moindre faux mouvement, le bois risque de casser…

Les créateurs aiment aussi les mille et une textures du bois qui se marient à l’éclat des pierres précieuses. Celle du palmier est comme « pixellisée », piquetée et en même temps rainurée. Celle de l’ébène est dense et très foncée. Celle du bois d’amourette est plus veinée, tigrée comme sur la broche papillon de Van Cleef & Arpels. Celle du thuya est, elle, plutôt marbrée.

 


Le bois n’a jamais été aussi tendance car il évoque les bijoux ethniques, les bijoux africains surtout.

Dans les années 30, les années art déco, en pleine vogue de l’art nègre et des sculptures primitives, les joailliers raffolent du bois qu’ils sculptent en monture de bague ou en bracelet.

Aujourd’hui, Lydia Courteille mise sur une influence ethnique plus baroque en imaginant une collection entière de visages africains en ébène illuminé par des tournicotis d’or qui figurent les cheveux.

 
Share

Sorry, the comment form is closed at this time.

Get Adobe Flash player