Août 302009
 

PARIS — Pour se tailler une place au soleil dans l’univers du féminin haut de gamme en France, l’hebdomadaire Grazia, en kiosque samedi, a opté pour un ton impertinent destiné à séduire une fille « moderne, exigeante et sans tabou », a expliqué le groupe Mondadori.

Le prix de lancement est de 1 euro. Ce prix promotionnel sera maintenu « un certain temps » pour permettre la découverte du magazine et il passera ensuite « autour de 2 euros », a indiqué le président de Mondadori France, Ernesto Mauri, lors d’une conférence de presse.

Mondadori se défend de vouloir s’emparer du lectorat d’Elle, qui règne depuis des décennies sur le créneau de l’hebdomadaire féminin haut de gamme. « Nous voulons attirer des jeunes femmes qui ne lisent pas d’hebdomadaires actuellement mais achètent des mensuels », a expliqué M. Mauri.

Le magazine Elle est une institution assez conservatrice, selon Carla Vanni, directrice du réseau international Grazia, qui a supervisé le lancement de l’édition française. Grazia s’adresse à une fille plus « moderne, exigeante et sans tabou », a-t-elle expliqué.

« Nous nous adressons à une lectrice moins bourgeoise, plus ouverte à la contre-culture, au people, très utilisatrice d’internet et pas franco-française », a indiqué la directrice de la rédaction Yseult Williams.

Le magazine, qui a opté pour le grand format, contient 45% de mode et beauté, 35% d’actualité, 10% de people et 10% de culture, a souligné Stéphane Haïtaïan, directeur d’édition.

Pour son premier numéro, Grazia fait sa une en papier glacé sur Kate Moss « la révélation rock » mais aussi sur des enfants sans-papiers, et se demande si « le cannabis peut sauver la Californie ». La grippe H1N1 est traitée sous l’angle des célébrités.

L’équipe rédactionnelle est composée de cinquante personnes. Le site Grazia.fr sera lancé lundi avec une équipe dédiée. Il va y avoir également une application mobile qui relayera les infos du site.

Le budget de lancement de Grazia est de 8 millions d’euros. L’investissement global est de 25 millions sur trois ans.

L’objectif est de parvenir à une diffusion de 160.000 exemplaires sur un an.

Le groupe espère 1.000 pages de publicité la première année. Le premier numéro contient 56 pages de publicité sur 180 au total.

Mondadori, qui compte déjà douze éditions internationales de Grazia né en Italie en 1938, n’entend pas s’arrêter là. Il va lancer prochainement des éditions en Thaïlande et en Indonésie.

Share

Sorry, the comment form is closed at this time.

Get Adobe Flash player