Sep 032009
 
  

 L’hiver 2009 signe le grand retour de la cuissarde. Pièce maîtresse des défilés, ces interminables bottes qui grimpent le long des cuisses se jouent des codes pour devenir l’objet de toutes les convoitises. Continue reading “L’hiver 2009, osez le cuissarde” »
Share

L’hebdomadaire Grazia adopte un ton impertinent pour séduire des femmes « sans tabou »

 Tendances Mode  Commentaires fermés sur L’hebdomadaire Grazia adopte un ton impertinent pour séduire des femmes « sans tabou »
Août 302009
 

PARIS — Pour se tailler une place au soleil dans l’univers du féminin haut de gamme en France, l’hebdomadaire Grazia, en kiosque samedi, a opté pour un ton impertinent destiné à séduire une fille « moderne, exigeante et sans tabou », a expliqué le groupe Mondadori.

Le prix de lancement est de 1 euro. Ce prix promotionnel sera maintenu « un certain temps » pour permettre la découverte du magazine et il passera ensuite « autour de 2 euros », a indiqué le président de Mondadori France, Ernesto Mauri, lors d’une conférence de presse. Continue reading “L’hebdomadaire Grazia adopte un ton impertinent pour séduire des femmes « sans tabou »” »

Share

Dries Van Noten PRET A PORTER Automne 2009

 Actualités, Tendances Mode  Commentaires fermés sur Dries Van Noten PRET A PORTER Automne 2009
Juil 282009
 
 

Depuis quelques saisons, les collections de Dries Van Noten semblent s’être implifiées pour un laisser-aller de plus en plus convaincant, en accord avec la volonté d’adoucir la brutalité du quotidien. Une décontraction qui gagne en lecture et privilégie des pièces simples, parfaitement coupées. Un style honnête, impactant sans pour autant céder aux sirènes de la presse mode. Cette collection semble être la continuité de la collection Homme et de ses manteaux de teinte Camel ; ici, les vestes et les cabans sont proposés dans d’impeccables draps de laine sèche. Mais l’importance de cette proposition réside dans la palette des couleurs inspirée des tableaux de Francis Bacon, quoique les teintes douces comme le rose crevette, l’ocre, l’orange, le mauve et le vert tilleul pourraient avoir été piqués dans les nuances d’une palette de maquillage. En ces temps de grise mine, le spectre de ces couleurs douces et rassurantes offre l’effet Prozac désiré, pas si éloigné des conseils beauté pour femmes d’antan où un rouge à lèvres peps suffisait à garder le moral face aux restrictions d’après-guerre. Ce déluge de tons doux et vitaminés est souligné d’une garde-robe simple où la rigueur d’une veste de tailleur amplifie la beauté d’une robe en soie rose poudrée. Simple mais terriblement efficace.

 

       
       
Share

Jean Paul Gaultier Haute Couture Automne-Hiver 2009 – Fashion Week Paris

 Actualités, Tendances Mode  Commentaires fermés sur Jean Paul Gaultier Haute Couture Automne-Hiver 2009 – Fashion Week Paris
Juil 282009
 
 

Il faut parfois se blottir dans l’épaisseur d’une couette pour retrouver l’espoir d’un monde moins dur qu’il n’y paraît. La Haute Couture a cet effet molleton avec les évolutions pragmatiques du prêt à porter : une halte un peu rare, désormais cachée au travers d’un calendrier qui exagère les accélérations des présentations. Une pause, un temps T, voilà la Haute Couture comme une opportunité de se restaurer autrement avec la notion de Beauté. Chez Gaultier Couture, à l’instar de sa Maison, située en plein cœur de Paris, rue Saint-Martin, on ravale la façade. La qualité d’une architecture se révèle derrière un coup de nettoyage : le trench travaillé comme un justaucorps, la vie tumultueuse d’un smocking aux revers de velours inquiétants, l’androgynie d’un petit matelot etc. Le cinéma de Gaultier, sa version textile sous haute inspiration, bat toujours le rappel des images. Le jeune homme qui rêvait un jour que ses propres icônes puissent croiser en imagination d’autres étoiles plus hollywoodiennes a en quelque sorte exaucé son rêve. Sa Couture hante les couloirs de jeunes étoiles d’antan, les Bardot, les Lana Turner et accroche d’autres prétentions, une sorte de leçon de Couture post-moderne avec des clins d’œil au corset chère à Madonna, etc. Passé ou présent, Gaultier conjugue toujours autant sa mode avec un scénario improbable mais vraiment séduisant.

 

 
       
       
Share

Chanel Haute Couture Automne-Hiver 2009

 Actualités, Tendances Mode  Commentaires fermés sur Chanel Haute Couture Automne-Hiver 2009
Juil 262009
 
 

Des bouteilles N°5 en guise de décorum factice sur le podium, l’attention est forte. Chanel Haute Couture propose un retour Maison après avoir voyagé ces derniers mois à Venise, Resort 2010, un autre à Moscou, Pré-Hiver 2010 . Cette internationalisation entamée depuis ses origines n’empêche pas Karl Lagerfeld de constamment recentrer le débat sur la localisation imaginaire du style même de Chanel : du tailleur à toute allure avec des proportions quoitidiennement (ou presque) repensées. Ne jamais en finir avec ce tweed chère à l’esprit Chanel même si celui a subi les évolutions technologique du temps. La modernité vue par Karl Lagerfeld agit souvent comme un repoussoir contre l’idée d’une vision uniquement contemporaine. Chez Chanel, le temps se fige, volontairement et heureusement, imposant un éternel recommencement que personne ne cherche à décrier. Cette saison, hormis la nouveauté de la traîne plus ou moins longue à l’arrière des silhouettes, tailleurs, robes etc, le charme Chanel opère bien sur cette qualité du passé. Voilà, un filtre qui opère de bas en haut : de la résille qui monte le long de la jambe à ces couleurs d’automne, le mordoré, le doré, le bordeaux et ces quelques moments qui font de la maison Chanel, une dame indigne et chic – tout ce qu’on aime !

 

   
       
       
Share

Donna Karan Collection – Automne 2009 PRET A PORTER – Accessoires

 Accessoires de Mode, Actualités, Tendances Mode  Commentaires fermés sur Donna Karan Collection – Automne 2009 PRET A PORTER – Accessoires
Juil 232009
 
 

Donna Karan intitule sa collection « Le pouvoir de New York ».
L’idée : livrer une garde-robe qui « rende puissante
et qui rassure, qui inspire les sens et touche l’âme ».
Pour la note jazzy artistique, elle invite en performance live le musicien
conceptuel Eric Lewis qui se lance dans un corps à corps féroce
avec son piano à queue, pour la bande son du défilé
dédié à Manhattan. L’humeur est à l’opulence
ostensible, avec une rafale de gantelets et tours de cou en fourrure à
poils longs, de colliers multirangs or, argent, bois ou cuir, des créations
signées Robert Lee Morris. Ils se posent sur une silhouette étirée
en longueur, avec ourlets sous les genoux pour les jupes pinceau rétro
décorées de perles argentées en all-over. Deux basiques
se partagent la vedette : la veste monumentale à col châle,
bavoir ou officier, toujours ceinturée très serrée,
et la robe en jersey fin, drapée soyeuse et coulante. La première
s’interprète en cashmere, alpaga brossé, peau retournée,
cuir ou veau velours dans des tons d’anthracite, bitume, cognac
ou camel. Les variations sur les cols volumineux évoquent les Eighties,
jusqu’au retour de la veste d’homme piquée au boyfriend
et ceinturée de cuir marron, époque Hannah et ses soeurs
en référence. A l’opposé, la robe toge d’odalisque
coupée en biais, tout en plis sensuels, s’électrise
parfois de tons purple ou rubis et se cale sur des boots d’esprit
gladiator. Elle suggère une féminité haut-de-gamme
et sophistiquée qui semble, pour Donna Karan, la seule réponse
pertinente à la crise.

 

       
       
Share
Get Adobe Flash player